L’étude commandée par l’OFEV sur le réemploi en construction

RERIWI zeigt die Akteure der Wiederverwendung im Bauwesen auf. Diese Erhebung ist Teil einer Studie, welche im Auftrag vom Bundesamt für Umwelt BAFU durchgeführt wird

Direction de l’étude et contact: SALZA, Olivier de Perrot architecte ETH SIA, T 044 273 30 90, www.salza.ch, olivier.deperrot@salza.ch,

en collaboration avec l’association materiuum, www.materiuum.ch

Une 2e vie pour les éléments de construction

Savez-vous comment vendre un chalet du Valais en bon état afin d’être réemployé? Savez-vous où trouver des experts et le savoir-faire du réemploi en construction? Connaissez-vous les standards et la logistique appliqués au réemploi des éléments de construction?

C’est à ces questions et à bien d’autres que s’intéresse l’actuel recensement RERIWI commandé par l’Office fédéral de l’environnement OFEV, avec le but d’encourager le réemploi des éléments de construction en Suisse.

Peu pratiqué: le réemploi des éléments de construction

Contrairement au recyclage classique des déchets de chantier, le réemploi en construction ne s’est pas (encore) institué. Il existe différentes plateformes d’éléments usagés de la construction, mais chacune d’entre elles ne couvre qu’un secteur auquel manque un impact d’envergure. La perplexité des maîtres d’ouvrage et des planificateurs face aux éléments à réemployer, les réflexions sur les garanties, le manque de standards et de régulations légales, mais aussi une méconnaissance de la problématique du réemploi entravent d’autant plus une 2e vie pour les éléments de réemploi. De plus: Le réemploi nécessite une adaptation des processus courants de la construction et est perçu en grande partie comme un travail supplémentaire sans utilité immédiate.

Rendre visible et mettre en réseau

Toujours est-il qu’en Suisse de nombreux acteurs s’engagent pour le réemploi et intègrent des éléments de 2e vie dans leurs projets. Leur expérience et les problèmes récurrents vont maintenant être recueillis par RERIWI et examinés en les replaçant dans une analyse contextuelle.

Les résultats permettront à l’OFEV d’acquérir une meilleure compréhension des acteurs concernés, du marché, des défis et des obstacles au réemploi. L’étude montrera également les possibilités d’actions pour promouvoir le réemploi des éléments de construction en Suisse. Parallèlement et afin de faciliter l’échange entre les acteurs se met en place un site internet qui devra se développer en une plateforme de compétence axée sur le thème du réemploi.